L’aide de la Caisse de Retraite

Les personnes retraitées ont des besoins spécifiques au fur et à mesure qu’elles avancent en âge et perdent progressivement leur autonomie. Leur logement doit être aménagé en conséquence pour qu’elles puissent rester indépendantes le plus longtemps possible. Et surtout, pour qu’elles puissent y vivre sans risque de chutes ou autres accidents. Pour rendre leur logement accessible, la caisse de retraite leur consent diverses aides financières afin de réaliser les travaux nécessaires.

Diagnostique énergétique complet

Découvrez nos solutions les plus adaptées pour vous

Faites vous appeler

Remplissez le formulaire ci dessous et un conseillé vous rappellera pour répondre à toute vos questions.

Partagez cette page

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur linkedin
Partager sur email

À qui s’adresse l’aide de la caisse de retraite ?

Les caractéristiques de l’aide sont sensiblement les mêmes, y compris le montant accordé. Seules les autorités compétentes pour déposer la requête varient. 

Pour en bénéficier, vous devez être :

  • un retraité de l’État ou un pensionné civil qui est resté pendant une longue période aux services de l’État ;
  • un retraité du régime général de la Sécurité sociale pour laquelle vous avez travaillé pendant de longues années.

Dans les deux cas, vous ne devez pas être bénéficiaire d’une Majoration pour tierce personne (MTP) ou d’une allocation de veuvage. Vous ne devez pas non plus bénéficier d’une Allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP), d’une Allocation personnalisée d’autonomie (APA) ou encore d’une Prestation de compensation du handicap (PCH). 

Pour quels travaux la caisse de retraite peut-elle vous aider ? 

Si votre profil correspond aux critères susmentionnés, la caisse de retraite peut vous consentir une aide financière pour la réalisation de l’un ou de tous les travaux qui suivent :

  • l’aménagement des sanitaires ;
  • l’isolation des pièces à vivre ;
  • la motorisation des volets roulants ;
  • le remplacement des revêtements de sol ;
  • l’accessibilité du logement.

Globalement, les travaux visent à améliorer le confort des personnes retraitées au sein de leur habitation, que ce soit d’un point de vue thermique ou pratique. De quoi pallier la perte d’autonomie.

Il convient de souligner que l’aide s’adresse aussi bien aux retraités locataires que propriétaires occupants. Dans le premier cas, c’est au bailleur que revient l’obligation d’entreprendre les travaux nécessaires. Dans le second cas, c’est le propriétaire lui-même qui doit lancer le chantier.

Comment bénéficier de l’aide de la caisse de retraite ?

À part les conditions citées précédemment, la caisse de retraite impose d’autres exigences pour octroyer son soutien financier :

  • Les travaux réalisés doivent s’élever à au moins 25 % du coût total de l’opération. Si les dépenses totales atteignent la somme de 200 000 euros, les 50 000 euros doivent servir à réaliser les travaux, tandis que les 150 000 euros doivent se référer au prix du logement.
  • Les travaux doivent permettre une réduction de la consommation énergétique du logement d’au moins 30 %.
  • Parmi les cinq types de travaux qui suivent, au moins deux d’entre eux doivent être réalisés : isolation des combles, changement de chaudière, isolation des fenêtres, isolation des murs et changement de production d’eau chaude. Sur ce dernier point, la mise en place d’une pompe à chaleur air-eau qui produit de l’eau chaude sanitaire peut vous faire bénéficier d’une subvention.

D’un point de vue global, le logement concerné doit passer de la classe énergétique E à A après les travaux de rénovation énergétique.

Faites votre bilan énergétique

Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magna aliquyam erat, sed diam voluptua.

Quelle est la démarche à suivre pour bénéficier de l’aide de la caisse de retraite ?

Si vous êtes un retraité d’État, vous devez commencer par remplir le formulaire de demande d’aide pour bien vieillir chez soi. Cette démarche peut se faire en ligne. Mais il est recommandé de télécharger le formulaire en ligne, de le remplir et de l’envoyer par lettre recommandée avec avis de réception à votre Carsat (Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail). Vous pouvez également vous adresser à la Cnav (Caisse nationale d’assurance vieillesse), à la CGSS (Caisses générales de sécurité sociale) ou à la CSS (Caisse de sécurité sociale).

Si vous êtes un retraité du Régime Général, vous devez vous adresser à votre Carsat.
Dans les deux cas, l’autorité à laquelle vous vous adresserez contactera un professionnel de l’habitat pour faire une visite d’évaluation chez vous. Cela lui permettra de déterminer les travaux d’adaptation ou d’aménagement à faire en fonction de votre état et de vos besoins. Il en estimera également les coûts.

Une fois le devis établi, vous pourrez contacter le professionnel de votre choix pour réaliser les travaux. Vous pourrez également demander à votre Carsat de vous recommander un professionnel compétent si vous n’en connaissez pas. Attention toutefois, le chantier ne doit être ouvert qu’après l’accord de la caisse de retraite.

L’aide attribuée peut atteindre la somme de 3 500 euros, en fonction de la nature des travaux à réaliser, de vos revenus et de la composition de votre foyer. Des plafonds ont été en outre instaurés.

Foire aux questions

L’aide de la Caisse de Retraite :
en savoir plus

Nous ne trouvons aucun article correspondant.

Connectez-vous

Et suivez toutes vos demandes administratives sur notre plateforme

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pas encore de compte Cible Énergie ?

bling
it up

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Inscrivez vous

Laissez nous vos coordonnées et nous vous ferons parvenir votre mot de passe confidentiel rapidement.