Le chèque énergie

L’énergie coûte cher et contraint de nombreux foyers à vivre dans la précarité la plus totale, que ce soit en matière d’électricité ou de chauffage. Pour lutter contre de telles situations, l’État a mis en place de nombreux dispositifs d’aides afin de financer une partie de l’énergie consommée par les ménages les plus modestes. Le chèque énergie en fait partie.

Diagnostique énergétique complet

Découvrez nos solutions les plus adaptées pour vous

Faites vous appeler

Remplissez le formulaire ci dessous et un conseillé vous rappellera pour répondre à toute vos questions.

Partagez cette page

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur linkedin
Partager sur email

Qu’est-ce que le chèque énergie ?

Instauré par la loi sur la transition énergétique, le chèque énergie est attribué, tous les ans, aux foyers les plus modestes. Cette aide est versée par l’État afin d’aider les ménages à revenus limités à :

  • payer leurs factures d’énergie (l’électricité, le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire) ;
  • payer une redevance en logement-foyer puisqu’ils n’ont pas de facture à leur nom ;
  • financer une partie des travaux de rénovation énergétique réalisés au sein de l’habitation. 

Les travaux éligibles sont les mêmes que ceux pris en compte par le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). De ce fait, les ménages peuvent très bien utiliser leur chèque énergie pour compléter le budget destiné à acquérir et installer une pompe à chaleur. 

Depuis le 1er janvier 2018, le chèque réunit deux aides en une seule subvention, à savoir les Tarifs sociaux de gaz (TPP) et les Tarifs sociaux d’électricité (TSS). 

Comment bénéficier du chèque énergie ? 

Le chèque énergie est octroyé sous conditions de ressources. En effet, vous n’y êtes éligible que si votre revenu fiscal de référence (RFR) annuel est inférieur à 10 700 euros par unité de consommation (UC). 

L’unité de consommation est utilisée pour estimer la consommation énergétique de votre foyer. Les règles de base à retenir pour le calcul sont les suivantes :

  • une personne seule équivaut à 1 UC, soit un plafond de RFR de 10 700 euros ;
  • la deuxième personne équivaut à 0,5 UC, ce qui fait que pour un couple, le plafond de RFR est de 16 050 euros ;
  • toute autre personne supplémentaire équivaut à 0,3 UC, ce qui signifie qu’il faut ajouter 3 120 euros par personne à charge.

Pour bénéficier du chèque énergie, vous n’avez aucune démarche à entreprendre puisque les services fiscaux effectuent le calcul à leur niveau pour inscrire votre nom sur la liste des bénéficiaires ou non. Cela soulève toutefois une autre condition majeure : vous avez effectué votre déclaration de revenus dans le délai imposé par l’administration fiscale. D’ailleurs, c’est à votre adresse marquée sur votre dernière déclaration que le chèque sera envoyé par courrier. 

Si vous avez des doutes quant à votre présence sur la liste, vous pouvez vérifier votre éligibilité en ligne.

À combien s’élève le chèque énergie ?

Le montant du chèque dépend de la composition de votre foyer et de votre consommation en UC. Il varie généralement de 48 euros à 277 euros TTC.

L’État fait toujours part à l’avance de la date d’émission des chèques. Une fois reçu, celui-ci a une validité d’une année. En cas d’émission tardive ou de réémission pour une quelconque raison, la durée de validité est repoussée pour une année à compter de sa date d’émission.

Si vous êtes bénéficiaire d’un chèque énergie, la mise en service du contrat de fourniture d’énergie et son enregistrement sont aussi gratuits. Et ce n’est pas tout. Vous bénéficiez également d’une réduction de 80 % sur la facturation d’un déplacement.

Sachez que si vous vivez dans un logement-foyer, le montant de votre chèque sera versé à la personne qui gère votre lieu de résidence.

Faites votre bilan énergétique

Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magna aliquyam erat, sed diam voluptua.

Comment utiliser le chèque énergie ?

Le chèque énergie ressemble à un bon pré-rempli avec le montant déjà inscrit. Pour l’utiliser, vous avez deux options :

  • L’utiliser dans sa version papier en l’envoyant par courrier à votre fournisseur d’énergie. Vous devez y joindre une copie d’un document qui affiche vos références client comme une facture. N’oubliez pas d’inscrire vos références client au dos du chèque pour faciliter son traitement. Une fois reçu par votre fournisseur, le montant est déduit de votre facture en cours. Si vous avez déjà payé vos dernières factures, la somme sera déduite de la prochaine facture.
  • L’utiliser pour un paiement en ligne en se rendant directement sur le site dédié au dispositif. Il vous suffit alors de renseigner le numéro de votre chèque. Deux cas de figure peuvent se présenter : soit le montant est déduit de votre facture d’énergie en cours, soit il est crédité pour être déduit de la prochaine facture.

Dans le cas où vous souhaiteriez vous en servir pour acheter du bois, du fioul domestique ou un autre combustible, il vous suffit de donner le chèque à votre fournisseur en guise de paiement.

Pour régler des travaux de rénovation énergétique avec votre chèque énergie, vous devez le remettre à votre prestataire. Soulignons que ce dernier doit obligatoirement être certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Foire aux questions

Le chèque énergie :
en savoir plus

Nous ne trouvons aucun article correspondant.

Connectez-vous

Et suivez toutes vos demandes administratives sur notre plateforme

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pas encore de compte Cible Énergie ?

bling
it up

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Inscrivez vous

Laissez nous vos coordonnées et nous vous ferons parvenir votre mot de passe confidentiel rapidement.