Articles similaires

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
isolation du plafond du sous-sol

Isolation du plafond du sous-sol : 3 méthodes pour un projet réussi

Souvent négligé lors des travaux d’isolation, le sous-sol joue pourtant un rôle majeur dans la performance énergétique globale d’une maison. En effet, selon les experts, près de 10% des pertes de chaleur d’un bâtiment proviennent du plancher. Isoler le plafond de votre sous-sol peut donc non seulement réduire significativement ces pertes, mais également contribuer à une meilleure gestion de l’humidité et de l’acoustique.

Dans cet article, nous explorerons les différentes méthodes d’isolation du plafond du sous-sol, les matériaux isolants à privilégier, les coûts associés ainsi que les aides financières disponibles pour vous accompagner dans votre projet de rénovation énergétique.

Pourquoi isoler le plafond d’un sous-sol ?

L’isolation du plafond du sous-sol est particulièrement importante pour limiter les déperditions de chaleur et améliorer le confort thermique et acoustique de la maison. En effet, 7 à 10% des pertes de chaleur d’un logement passent par le plancher. Cette statistique est d’autant plus élevé pour les planchers en bois.

Mais ce n’est pas tout, l’isolation du plafond d’un sous-sol présente de nombreux autres avantages pour la santé de la maison et le bien-être des habitants. 

Améliorer l’efficacité énergétique

La chaleur présente dans les pièces situées au-dessus du sous-sol peut s’échapper par le sol en cas de mauvaise isolation. Cela entraîne donc des besoins en chauffage plus élevés, ce qui se répercute tout naturellement sur les factures d’énergie.

Empêcher l’humidité et les moisissures de s’installer

Un sous-sol mal isolé favorise la condensation et l’accumulation d’humidité. Cela crée un environnement propice à la formation de moisissures. En isolant le plafond de votre sous-sol, vous pouvez mieux contrôler les variations de température et d’humidité, et, dès lors, limiter les risques associées à l’humidité et à la moisissure.

Protéger les installations

Isoler le plafond du sous-sol permet de protéger tous les équipements qui y sont présents tels que le système de chauffage (chauffe-eau, chaudière, pompe à chaleur), le système de ventilation (VMC, VMI, aérations), les conduits d’eau, mais également l’électroménager (réfrigérateur, machine à laver, sèche-linge, etc…). 

Ces équipements sont particulièrement sensibles aux variations de température et d’humidité que l’on retrouve souvent dans les sous-sol mal isolés. Une bonne isolation peut donc prolonger leur durée de vie et limiter les coûts de maintenance et de réparation.

Réduire les nuisances sonores

Le sous-sol est souvent la pièce qui produit le plus de bruit dans une maison puisqu’elle contient des équipements mécaniques qui tournent en continu. L’isolation du plafond va réduire considérablement la transmission des bruits et des vibrations vers l’étage supérieur, ce qui va donc améliorer le confort sonore des occupants.

Quel isolant pour isoler le plafond d’un sous-sol ?

On peut utiliser trois types de matériaux pour isoler le plafond d’un sous-sol : les isolants synthétiques (polystyrène, polyuréthane), les isolants minéraux (laine de verre, laine de roche, perlite) et les isolants naturels (fibre de bois, liège, ouate de cellulose).

meilleur isolant laine de verre ou ouate de cellulose

Le polystyrène extrudé (XPS)

Le polystyrène extrudé est l’isolant le plus utilisé pour isoler le plafond d’un sous-sol en raison de ses très bonnes performances thermiques, de sa résistance à l’humidité et de sa durabilité.

Il est également très léger ce qui facilite sa manipulation et son installation. Cependant, certains lui préfèrent d’autres solutions en raison de sa faible isolation acoustique et du fait qu’il ne soit pas écologique.

Le polystyrène expansé (EPS)

Le polystyrène expansé se distingue par son bon rapport qualité/prix (moins cher que le polystyrène extrudé), ses bonnes performances thermiques et sa facilité d’installation, ce qui en fait un bon choix pour l’isolation du plafond du sous-sol.

En revanche, cette option est moins résistante à l’humidité et moins dense que le XPS, ce qui le rend moins performant pour l’isolation phonique.

Le polyuréthane

La mousse de polyuréthane est considérée par beaucoup comme le meilleur isolant thermique pour le plafond du sous-sol au vu de sa très faible conductivité thermique, de sa grande résistance à l’humidité, et de sa très bonne adhérence qui permet d’éliminer les ponts thermiques.

Cependant, son coût élevé et le fait qu’elle soit conçue à partir de produits chimiques (et donc non écologique) peut en rebuter certains qui lui préféreront d’autres isolants plus naturels pour l’isolation du plafond de leur sous-sol.

La laine de roche

La laine de roche est souvent considérée comme le meilleur isolant acoustique pour le plafond du sous-sol et de la cave en raison de ses excellentes propriétés d’absorption acoustique et de sa structure fibreuse qui permet de dissiper les ondes sonores.

Sa grande résistance au feu et son excellente isolation thermique en font un très bon choix pour l’isolation des plafonds. En revanche, son prix élevé et son installation plus complexe pourra en décourager certains.

La laine de verre

La laine de verre est un isolant efficace et bon marché pour l’isolation du plafond des sous-sols. À la fois excellent en tant qu’isolant thermique et acoustique, la laine de verre est également incombustible ce qui en fait un très bon isolant.

En revanche, elle compte des inconvénients majeurs comme son bilan écologique négatif, son manque de résistance à l’humidité ou le fait qu’elle se tasse bien souvent avec le temps ce qui diminue son efficacité.

La perlite

La perlite est probablement le moins bon isolant thermique synthétique mais elle se distingue par son excellente résistance à l’humidité et au feu (elle ne brûle pas et ne libère pas de fumées toxiques) et sa durabilité à toute épreuve.

Ses performances thermiques et acoustiques laissent cependant à désirer, tout comme son processus d’installation, et son coût relativement élevé.

La fibre de bois

La fibre de bois est souvent considérée comme le meilleur isolant naturel pour l’isolation du plafond du sous-sol. Ce matériau d’isolation écologique offre une bonne performance thermique et acoustique. Son caractère respirant aide également à réguler l’humidité dans le sous-sol. 

Cependant, cet isolant a un coût relativement élevé et nécessite une installation plus complexe, avec généralement un ossature spécifique, qui peut faire monter le coût de la main d’œuvre.

Le liège

Les panneaux de liège possèdent de bonnes propriétés d’isolation thermique et acoustique. Résistant à l’humidité et aux moisissures, le liège est bien entendu un matériau naturel et renouvelable.

Là encore, son coût élevé et sa faible disponibilité le rendent plus difficile à se procurer. Les délais d’attente sont généralement plus longs et le coût de la main d’œuvre plus élevé.

La ouate de cellulose

La ouate de cellulose est un isolant idéal pour ceux qui recherche une solution écologique avec de bonnes performances thermiques et acoustiques. Elle est particulièrement adaptée aux applications où la régulation de l’humidité et l’isolation phonique sont importantes.

Elle possède néanmoins quelques points noirs. Bien que régulatrice, elle reste sensible à l’humidité ce qui peut altérer ses performances. Son poids plus lourd que la plupart des isolants peut être contraignant lors de l’installation, ce qui se répercute tout naturellement sur son prix. 

Comment isoler le plafond d’un sous-sol ?

Il existe trois principales façons d’isoler le plafond d’un sous-sol : l’isolation par panneaux, l’isolation par insufflation et l’isolation par projection. Le choix de la méthode va dépendre des besoins du propriétaire, des caractéristiques du sous-sol et de l’isolant choisi.

isolation du plafond du sous-sol neuf

Une des problématiques principales lorsque l’on isole le plafond d’un sous-sol, c’est de ne pas perdre trop de hauteur sous plafond afin de faciliter l’accès. Pour ce faire, il est impératif d’opter pour des matériaux isolants fins.

L’isolation par panneaux

Comme son nom l’indique, l’isolation par panneaux consiste à fixer des panneaux isolants directement sur le plafond du sous-sol. Ce type d’isolation va principalement concerner les isolants que l’on retrouve sur le marché sous la forme de panneaux rigides (polystyrène extrudé, polystyrène expansé, polyuréthane, liège, fibre de bois…).

L’isolation par panneaux est souvent choisie pour sa facilité d’installation. Ainsi, elle peut même être réalisée par un propriétaire lui-même pour peu qu’il ait de solides compétences en travaux. Selon le matériau choisi, l’isolation par panneaux offre généralement de bonne performance thermique et acoustique, et une excellente résistance à l’humidité.

Elle nécessite néanmoins des outils pour découper et installer les panneaux, et est généralement plus coûteuse que d’autres méthodes.

L’isolation par insufflation

L’isolation par insufflation consiste à insuffler un matériau isolant en vrac (laine de verre, ouate de cellulose, billes de polystyrène) dans les cavités du plafond. Cette méthode offre une excellente couverture puisqu’elle permet d’éliminer les ponts thermiques que l’isolation par panneaux peut laisser.

Particulièrement adapté aux plafonds irréguliers, cette méthode d’isolation confère également d’excellente performance acoustique étant donné que la totalité de l’espace au plafond est comblé. En revanche, elle est généralement plus coûteuse en main-d’œuvre puisqu’elle nécessite des machines spécifiques (souffleuse, cardeuse) afin de couvrir la totalité du plafond d’une cave ou d’un sous-sol.

L’isolation par projection

L’isolation par projection consiste à projeter une mousse isolante (ouate de cellulose, polyuréthane, phénolique) directement sur le plafond. Cette méthode offre à la fois d’excellente performance thermique et acoustique.

Son application rapide et efficace permet de limiter la durée des travaux. Les isolants en mousse offrent une barrière continue sans ponts thermiques fort appréciable. Naturellement, sa technicité nécessite une machine de projection. Il est donc impératif que les travaux d’isolation soient réalisés par des professionnels qualifiés. Dès lors, le prix de cette méthode d’isolation est généralement le plus élevé.

Vous l’aurez compris, la méthode d’isolation idéale pour le plafond de votre sous-sol va dépendre de vos besoins en matière d’efficacité énergétique, mais surtout, de l’isolant que vous aurez choisi.

Cas spécifiques d’isolation du plafond

Certaines configurations de plafond nécessitent des approches particulières. Voici comment aborder l’isolation du plafond d’un sous-sol contenant des tuyaux, présentant une faible hauteur sous plafond, ou ayant été construit en hourdis.

L’isolation du plafond d’un sous-sol avec des tuyaux

travaux de calorifugeage de la tuyaterie d'un sous-sol avec amiante

Isoler un plafond de sous-sol comportant des tuyaux pose des défis uniques en raison de la nécessité de contourner ces installations sans pour autant compromettre leur accès pour d’éventuelles interventions.

Avant toute chose, il est préférable d’isoler les tuyaux eux-mêmes avec des manchons isolants spécifiques de sorte à limiter les pertes de chaleur des tuyaux de chauffage et d’éviter les risques de condensation dans votre sous-sol.

Pour ce qui est de l’isolant, il est vivement recommandé d’utiliser des matériaux isolants flexibles comme de la laine de roche ou de la laine de verre en rouleaux. Ces matériaux permettent de contourner facilement les tuyaux et de facilement pouvoir les ajuster à la forme souhaitée pour une isolation optimale.

Pour faciliter d’éventuelles réparations des tuyaux, assurez-vous d’installer une ou plusieurs trappes d’accès ou des panneaux amovibles de sorte à faciliter l’intervention de professionnels.

L’isolation du plafond d’un sous-sol ayant une faible hauteur sous plafond

Si le plafond de votre sous-sol a une hauteur limitée, il est crucial de choisir des solutions d’isolation qui maximisent l’efficacité sans pour autant réduire significativement l’espace disponible.

Pour ce faire, les isolants minces multicouches sont particulièrement adaptés aux espaces restreints. Composés de plusieurs couches de matériaux réflectifs et de mousse, ils offrent de bonnes performances thermique pour une épaisseur de seulement 2 à 3 cm.

Les panneaux rigides fins sont également une bonne option. Les panneaux en polystyrène extrudé ou en mousse de polyuréthane fournissent une très bonne isolation thermique sans trop réduire la hauteur disponible (4 à 6 cm).

Outre la couche d’isolation du plafond, il est également important d’optimiser l’espace d’un sous-sol à faible hauteur. Pour compenser la perte de hauteur provoquée par l’isolant, veillez à agencer votre sous-sol avec des rangements ou des meubles bas pour maximiser l’espace.

L’isolation du plafond d’un sous-sol en hourdis

Il n’est pas rare que les plafonds de sous-sol aient été construits en hourdis pour mieux supporter le plancher intermédiaire. Leur isolation nécessite néanmoins une approche adaptée aux irrégularités du plafond.

L’isolation par projection est particulièrement efficace pour isoler les sous-sols en hourdis, notamment avec de la mousse de polyuréthane. Cette dernière s’adapte parfaitement aux irrégularités de la surface afin de combler les ponts thermiques et de créer une couche isolante uniforme.

Les panneaux isolants à colle sont également une bonne option pour les plafonds en hourdis. Les panneaux de polystyrène extrudé ou de mousse de polyuréthane peuvent être collés directement sur les hourdis par l’intermédiaire d’un adhésif.

Enfin, il est également possible de fixer une ossature en bois ou en métal sous le plafond en hourdis, puis de remplir les espaces avec de la laine de verre ou de la laine de roche. Il ne reste plus qu’à consolider le tout avec des plaques de plâtre ou des panneaux isolants. Cela permet de laisser un accès aux câbles et à la tuyauterie tout en offrant une bonne isolation thermique et acoustique.

Combien coûte l’isolation du plafond d’un sous-sol ?

Le coût de l’isolation du plafond du sous-sol va être amené à varier en fonction des matériaux utilisés et de la complexité de l’installation. En général, le tarif de l’isolation d’un plafond d’un sous-sol, main-d’œuvre comprise, se situe entre 30€ et 70€ par m2.

Pour vous donner une idée plus précise des prix en 2024, voici les tarifs moyens pratiqués en fonction de l’isolant : 

Retour sur investissement

Vous l’aurez compris, investir dans l’isolation du plafond de votre sous-sol représente un coût initial important, mais les économies d’énergie réalisées sur le long terme permettent un retour sur investissement intéressant.

En moyenne l’isolation du sous-sol peut réduire les pertes de chaleur d’environ 10 à 20%. Cela peut se traduire par une réduction de vos factures de chauffage allant de 100€ à 300€ par an pour une maison. 

Ainsi, le retour sur investissement peut être atteint en 5 à 10 ans en fonction de la performance énergétique initiale de votre maison, de vos besoins en chauffage et des matériaux d’isolation que vous avez choisi.

Fort heureusement, il existe des aides financières pour alléger le coût de l’isolation de votre sous-sol.

Quelles aides pour l'isolation du plafond du sous-sol ?

En 2024, plusieurs aides financières sont disponibles pour l’isolation du plafond de votre sous-sol, à condition que les travaux soient réalisés par une entreprise reconnue garant de l’environnement (RGE).

L’éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ)

L’éco-prêt à taux zéro permet de financer les travaux d’isolation de votre sous-sol sans payer d’intérêts. Ce prêt peut atteindre jusqu’à 50 000 €, couvrant ainsi une grande partie des coûts liés à votre projet d’isolation.

Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE)

Les Certificats d’Économies d’Énergie offrent des primes pouvant aller jusqu’à 4 000 € pour l’isolation du sous-sol. Ces primes, versées par les fournisseurs d’énergie, visent à encourager les travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique des habitations.

La TVA réduite à 5,5%

Les travaux d’isolation du sous-sol bénéficient d’une TVA à taux réduit à 5,5%. Cette réduction s’applique aussi bien aux matériaux qu’à la main-d’œuvre, ce qui rend votre projet d’isolation plus abordable.

Connectez-vous

Et suivez toutes vos demandes administratives sur notre plateforme

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pas encore de compte Cible Énergie ?

bling
it up

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Inscrivez vous

Laissez nous vos coordonnées et nous vous ferons parvenir votre mot de passe confidentiel rapidement.